Les douleurs rhumatismales

Les douleurs liées aux rhumatismes sont un motif fréquent de consultation chez un ostéopathe.

Si en France, la moyenne d’âge des personnes touchées par les rhumatismes est de 36 ans, le rhumatisme est une pathologie qui peut toucher toutes les tranches d’âge. Le terme générique de rhumatismes désigne plusieurs types de douleurs. Les douleurs les plus répandues sont de type sciatalgies ou de type arthrose vertébrale. Elles sont les plus fréquentes car elles touchent plus de 24% des personnes de plus de 18 ans. Il existe également des douleurs articulaires périphériques. Ces troubles, qui touchent 19% de la population, causent une gêne aux extrémités et également aux genoux.

La plupart des rhumatismes provoquent des douleurs articulaires, parfois des gonflements ou des rougeurs. Le patient peut également ressentir une raideur au niveau de l’articulation touchée, associée à une difficulté de déplacement lorsqu’il s’agit d’un membre inférieur.

Certains enfants peuvent également souffrir de rhumatismes. Dans ce cas particulier la pathologie peut être génétique, ou causée par une maladie inflammatoire. Parmi ces maladies inflammatoires on peut trouver la spondylarthrite ankylosante ou encore la polyarthrite rhumatoïde. La spondylarthrite ankylosante touche principalement le bassin et le rachis. Cette pathologie cause essentiellement des tensions lombaires qui peuvent entrainer des douleurs nocturnes et des sensations de raideur. La polyarthrite rhumatoïde touche quant à elle les articulations comme les doigts et les poignets, provoquant raideurs et gonflements.

Les douleurs rhumatismales soulagées par des techniques tissulaires douces ostéopathiques

Les douleurs rhumatismales peuvent être soulagées par un traitement ostéopathique. En effet les rhumatismes peuvent apparaitre consécutivement à une compression importante de certaines articulations. Ce cas de figure concerne principalement les atteintes au genou.

Pour soulager ce trouble, l’ostéopathe effectuera tout d’abord plusieurs tests de mobilités au niveau des articulations douloureuses. Dans un second temps, la phase de traitement consistera principalement en la réalisation de techniques de décompression.

Sollicité pour une douleur de type rhumatismale au niveau du genou, l’ostéopathe pourra réaliser une décompression du tibia avec le fémur. Cette manipulation permettra de libérer l’espace méniscal mis en contrainte. Grace à la libération de cet espace, l’ostéopathe réduira le contact entre les deux os et on lui permet de mieux remplir son rôle de stabilisateur et d’amortisseur. Une fois cette décompression réussie, l’ostéopathe pourra rendre leur mobilité aux os constituant l’articulation du genou : le fémur – le tibia – la fibula – la patella (rotule).

Après avoir travaillé au niveau de la zone douloureuse, l’ostéopathe pourra travailler au niveau sur les zones périphériques dans le but de limiter les tensions pouvant s’appliquer sur le genou. Pour les autres articulations ou zones douloureuses du corps, le protocole de prise en charge suivra le même cheminement en respectant les spécifications de chaque articulation.

Coline Charrier Ostéopathe D.O.

Fermer le menu