Les changements physiques et hormonaux pendant la grossesse

Durant la grossesse, des modifications importantes du corps s’opèrent. Ces modifications brutales peuvent être à l’origine d’inconforts importants pour les femmes enceintes. Dès le début de la grossesse, plusieurs hormones sont sécrétées. Parmi elles la relaxine, hormone qui facilite le relâchement des tissus conjonctifs, des ligaments et des tendons. Un étirement des ligaments utérins a lieu dès le premier trimestre lors de l’augmentation du volume de l’utérus.
Cette hormone facilitera également à la fin de la grossesse l’accouchement par voie basse. Elle atteint son taux maximum pendant le troisième trimestre, ce qui peut causer une instabilité du bassin.

Ces changements physiques peuvent être la cause de désagréments pour la femme enceinte. Les douleurs lombaires ainsi que des troubles digestifs sont les maux qui dérangent la plupart des femmes enceintes lors de leur grossesse. Pour soulager cet inconfort, il est possible et souvent conseillé par les sages-femmes ou gynécologues de consulter un ostéopathe afin que celui-ci puisse solutionner ces troubles.

La prise en charge ostéopathique permet d’accompagner la femme enceinte pendant sa grossesse

L’ostéopathie sur les femmes enceintes ne comporte pas de risque pour le bébé. L’ostéopathe pourra travailler au niveau des ligaments utérins mais n’interviendra jamais directement sur l’enfant. Chaque traitement ostéopathique s’adaptera à chaque patiente et s’intègrera parfaitement dans le parcours de prise en charge de la grossesse. Ainsi il n’existe pas de protocole type puisque chaque consultation dépend de vos antécédents et de vos douleurs.

Toutefois à titre d’exemple, sollicité pour des douleurs lombaires, l’ostéopathe réalisera des tests et un traitement ostéopathique au niveau des tissus, muscles et articulations de la zone. L’ostéopathe effectuera des tests de mobilité articulaire au niveau du bassin et de la colonne vertébrale. Son traitement consistera à effectuer une décompression de la charnière lombo-sacrée ainsi que des lombaires sur elles-mêmes afin que les tissus soient le plus libres possible. Il vérifiera également les articulations sacro-iliaques, qui lors d’une grossesse possèdent une plus grande élasticité. En cas de verrouillage plus important au niveau du bassin, le praticien réalisera une technique au niveau de l’iliaque en dysfonction.

Dans le cas de trouble digestif, si on prend l’exemple des reflux gastriques, le traitement se localisera au niveau de l’estomac, de l’œsophage et du diaphragme. Au niveau de l’estomac, l’ostéopathe réalisera tout d’abord une écoute biomécanique viscérale. L’estomac est étroitement lié avec plusieurs autres organes qui peuvent perturber son bon fonctionnement. Parmi ces organes on retrouve principalement le foie, le duodénum et le colon. C’est sur ces organes périphériques que l’ostéopathe interviendra pour restaurer la mobilité de l’estomac.
En général, les femmes enceintes commencent à consulter un ostéopathe à partir du quatrième mois de grossesse. C’est à partir de cette période que les douleurs liées aux extensions ligamentaires se manifestent. Il est également conseillé de consulter un ostéopathe avant le terme afin de préparer le bassin de la future maman à l’accouchement. En effet, une mobilité de mouvement équilibrée entre les iliaques droit et gauche facilitera l’accouchement.

Coline Charrier Ostéopathe D.O.

Fermer le menu