Éléments anatomiques relatif au nerf pudendal

Le nerf pudendal sort du bassin et donne naissance au nerf rectal. Ce nerf prend son émergence en partie terminale de la colonne vertébrale, au niveau des racines sacrées (2e 3e et 4ème branches sacrées).
Il se divise également en deux branches : le nerf périnéal et le nerf dorsal du clitoris (chez la femme) ou le nerf dorsal de la verge (chez l’homme).

La névralgie pudendale est caractérisée par une compression du nerf pudendal. Les symptômes de cette neuropathie s’installent généralement pendant plusieurs mois, ce qui fait de cette pathologie une affection évolutive.

La compression du nerf pudendal comme cause de la névralgie

Les causes d’une compression du nerf pudendal sont méconnues. Cette pathologie apparait la plupart du temps sans que l’on soit en mesure d’en cerner la cause directe. Il existe cependant quelques facteurs de risque :

  • La pratique répétée de sports comme l’équitation ou le cyclisme peut être à l’origine de microtraumatismes sur le trajet de ce nerf, perturbant sa mobilité.
  • Une chute est également susceptible de causer un hématome ou une compression du nerf.

Une intervention chirurgicale dans la région traversée par le nerf peut également être

Typologie des symptômes généralement associés à la névralgie pudendale

La névralgie pudendale est caractérisée par une douleur importante et chronique au niveau du siège, aggravée en position assise et soulagée au repos.

  • Chez la femme, les douleurs peuvent toucher la vulve, le clitoris, le vagin, l’anus et la zone allant de l’anus au vagin.
  • Chez les hommes, les douleurs seront localisées au niveau de la verge, des testicules et de l’anus.

Ces douleurs peuvent être perçues comme une brûlure, une décharge électrique, un pincement ou un engourdissement. Elle peut s’accompagner d’une sensation de corps étranger dans le vagin ou dans le rectum. Par leur forte intensité, les douleurs associées à la névralgie pudendale peuvent avoir un impact fort sur le quotidien des patients. Il convient donc en cas de symptômes, de consulter rapidement un professionnel de santé qui pourra vous aider à établir un parcours de soin.  

L’élaboration d’un parcours de soin pluridisciplinaire permettant de lutter contre cette névralgie

La prise en charge de cette pathologie doit pour pouvoir être efficace, faire intervenir plusieurs professionnels de santé…

La prise en charge de ce trouble repose en première intention sur un traitement médicamenteux visant à réduire la douleur neuropathique. En effet la douleur est forte, lancinante et dure longtemps, il est parfois nécessaire d’avoir recours à un traitement antalgique. Dans les cas les plus sérieux, les douleurs sont telles que certains médecins prescrivent des médicaments antidépresseurs, afin que le protocole de soins n’affecte pas de manière excessive la psyché des patients.

L’ostéopathie peut parfaitement s’intégrer dans le parcours de soin élaboré par les différents thérapeutes, en ce qu’elle va permettre une réduction importante des douleurs, et le soulagement d’autres maux, parfois causés par la névralgie pudendale.

Les traitements ostéopathiques à même de soulager la névralgie pudendale

L’intervention d’un ostéopathe va notamment permettre la mobilisation de toutes les structures, osseuses, ligamentaires, musculaires ou organiques, afin de réduire efficacement les tensions. Ces manipulations donnent généralement de très bons résultats pour soulager les douleurs et améliorer le quotidien des patients.

Après une anamnèse approfondie pour essayer d’établir la cause de vos douleurs, l’ostéopathe réalisera des tests de mobilités globaux au niveau des articulations du corps. Il examinera les structures de votre bassin, notamment les articulations et les organes du petit bassin. Il pourra à cette occasion établir un état des tensions présentes au niveau des différents tendons et ligaments de la zone.

Le praticien pourra travailler à redonner de la mobilité au niveau des structures osseuses et viscérales. Des tensions viscérales peuvent être apparaitre au niveau du rectum et de la vessie par exemple.

La névralgie pudendale pourra également être soulagée notamment par appuis de pressions au niveau des tensions tissulaires affectant des tendons et ligaments.

Publié le 08 Octobre 2020
Coline Charrier Ostéopathe D.O.

Fermer le menu