Traitement ostéopathique des douleurs sciatiques

« J’ai ma sciatique qui me fait mal ».

De nos jours on entend de plus en plus de personnes se plaindre de leur sciatique. Souvent ces personnes désignent le bas de leur dos ou le haut de la fesse lorsqu’elles en parlent.
La sciatique est une douleur liée au nerf sciatique qui prend son émergence à la fin de la colonne vertébrale entre les lombaires et le sacrum. La douleur sciatique peut être causée par un pincement de ce nerf. Le pincement peut être localisé à n’importe quel endroit sur le trajet nerveux, de la charnière lombo-sacrée jusqu’à l’hallux.

La sensation associée à une douleur sciatique est généralement ressentie comme une décharge électrique ou un tiraillement au niveau de la fesse à travers le muscle piriforme. On peut ressentir cette douleur derrière la jambe jusqu’à la partie externe du genou. Cette douleur se diffuse dans le mollet et se termine au niveau de la malléole externe. Dans de rares cas, il est possible de ressentir cette douleur au niveau de l’hallux.

Lors d’une consultation ostéopathique pour une douleur sciatique, l’ostéopathe réalisera des tests cliniques afin de s’assurer que le motif de consultation ne présente pas de contre-indication à la pratique ostéopathique. Le praticien pourra par la suite effectuer des tests de mobilité au niveau de la colonne vertébrale, du bassin, et des membres inférieurs du patient.

Confronté à une douleur sciatique, le traitement ostéopathique consistera à libérer chaque articulation en rapport avec ce nerf sciatique. L’ostéopathe vérifiera tout d’abord la charnière lombo-sacrée (L5-S1). Il est important que les tissus de cette charnière ne soient pas comprimés. Dans un second temps, l’ostéopathe réalisera une correction de la mobilité au niveau de l’articulation sacro-iliaque du côté de la sciatique. Il va alors travailler au niveau de l’ouverture des sacro-iliaques, qui peuvent se fermer lorsqu’un piriforme est plus tendu que l’autre. L’ostéopathe vérifiera chaque articulation jusqu’à l’hallux du patient.

Les techniques employées seront susceptibles de varier d’un patient à l’autre. En effet il est possible qu’il soit nécessaire de travailler à distance de la zone douloureuse si le toucher de la zone n’est pas supportable pour le patient.

L’ostéopathe pourra enfin conseiller à son patient de réaliser quelques étirements et exercices en complément du traitement. La séance pourra donc s’achever sur des exercices et étirements qui permettront de compléter le traitement et participeront à prévenir d’éventuels troubles ultérieurs.

Coline Charrier Ostéopathe D.O.

Fermer le menu